vendredi 30 mars 2018

La police de sécurité du quotidien

Issue d’une volonté gouvernementale, la police de sécurité du quotidien (PSQ) a été officiellement lancée en février dernier dans quelques territoires sélectionnés par le ministre de l'Intérieur, appelés quartiers de reconquête républicaine.
Aucune commune ni territoire de Côte-d'Or n'a été choisi pour cette expérimentation. Pour autant, le directeur de la gendarmerie a pris l'initiative de mettre en place le dispositif dans tous les territoires placés sous la responsabilité de la gendarmerie.

A ce titre, la brigade de gendarmerie de Quetigny a été retenue pour la compagnie de gendarmerie de Dijon pour expérimenter cette politique gouvernementale, et cette volonté est devenue réalité depuis le 5 mars 2018.
Il s’agit d’une nouvelle approche en matière de sécurité qui replace le citoyen comme acteur de sa propre sécurité et qui replace la gendarmerie au contact de la population, de ses partenaires et des élus. L’objectif est de mieux répondre aux attentes et aux préoccupations des citoyens en analysant le sentiment d'insécurité de la population. Ceci se traduit concrètement par une présence accrue et visible des gendarmes sur le terrain, présence qui se veut davantage rassurante pour la population saine et dissuasive pour le malfaiteur, et plus seulement répressive.
Pour ce faire, de nouveaux modes d'action sont expérimentés comme des patrouilles de contact pédestres ou à VTT dans les zones urbaines ou parfois difficiles d'accès pour les véhicules, des contacts plus fréquents avec les commerçants et chefs d'entreprise, des patrouilles rassurantes lors des manifestations publiques, et des contrôles et une présence visible dans les transports collectifs de voyageurs. Des actions de sensibilisation et de prévention spécifiques sont également en cours de programmation au profit de publics plus ciblés et parfois vulnérables.
Toutes ces actions sont et seront menées en coordination avec les élus et les services de police municipale afin qu'ensemble nous produisions davantage de sécurité sur ce territoire.
L’objectif ? Habituer la population à une présence policière et faciliter les échanges avec les habitants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire